À propos de nous, Non classé

15 janvier 2020 : Un an après notre départ ce qui a changé

Rester, c’est exister mais voyager c’est vivre

Gustave Nadaud



Reprenons cette phrase très très connue de Gustave Nadaud et que tout le monde sort à toutes les sauces, même quand ils partent en vacances en Bretagne, mais qui finalement défini super bien le voyage : VIVRE.

Voilà un an que nous sommes partis de France et que nous sommes devenus des voyageurs, backpackers, baroudeurs, aventuriers…Un an de pur bonheur qui nous a changé et qui nous a fait changer de point de vue sur la vie et sur comment on veut la vivre.

En un an, on a l’impression d’avoir vécu 10 vies, c’est dingue, le quotidien ne fait plus parti de notre quotidien, la routine a disparu de notre vocabulaire et le changement est devenu notre mode de vie.

Et puis on a changé un petit peu aussi, on a réalisé deux trois trucs aussi.


Le matériel ne compte plus

« Plus on se désencombre, plus on prend conscience de tout ce qui est inutile

Dominique Loreau, L’art de l’essentiel



Notre vie se résume à deux sac à dos, et vous savez quoi ? Des fois c’est beaucoup trop !

Deux paires de chaussures, quelques t-shirt, un pull, une trousse de toilette… On est loin de la Cloé qui a repassé ses fringues 6 fois avant de partir pour les aplatir un max et en prendre le plus possible.

On a forcément un ordinateur, un appareil photo, on est pas devenus Tarzan et Jane non plus !

Moins tu possèdes plus tu es libre de te déplacer. En fait toutes nos possessions nous polluent et nous alourdissent, on a jamais été aussi léger et libre depuis qu’on ne vit avec rien.

Demain on peut tous tout perdre, ce qu’on possède réellement et seulement c’est soi-même il ne faut pas l’oublier ! Ton seul bagage important en voyage c’est toi !


Pas plus chanceux que tout le monde

Tout ce que vous avez à faire c’est décider de partir. Et le plus dur est fait.

Tony Wheeler



En voilà encore une, une belle phrase Pinterest ! Mais elle est bien aussi, car c’est pas faux le plus dur c’est de quitter ses proches et d’avoir le courage de le faire. Une fois que t’es parti, c’est facile de vivre sa vie.

On nous dit souvent qu’on a de la chance, alors que pas du tout, la chance ça n’existe pas, la chance on la crée soi-même.

On a pas de la chance les gars, on nous a pas mis dans un avion de force direction l’Australie avec une liasse de billet dans la bouche. Si on est parti c’est parce qu’on a travaillé dur et on continue de travailler dur pour se payer de beaux voyages.

C’est très important de se donner les moyens pour atteindre ses objectifs et ses rêves. La satisfaction et la fierté n’en sera que plus grande !


Écolos nous sommes devenus



Attention pas celui qui marche pieds nu, mange des branches et joue du Dj ridou sous champignon pour être en communion avec la nature.

Mais plutôt celui conscient de ce qui se passe ailleurs, celui qui réalise qu’il faut changer.

On a plus de conscience écologique car on voit vraiment ce que c’est de nager entourés de sacs plastiques, on est là aussi pour voir les feux en Australie. Tout ça à cause du dérèglement climatique et de notre pollution.

On a pris conscience, qu’il fallait qu’on change certaines habitudes du quotidien pour qu’ils en deviennent des réflexes. Jamais sortir sans ses couverts en bois, arrêter les sacs en plastique, ramasser ce qu’on peut quand on tombe sur des déchets. Des choses qu’on ne faisait pas en France car on n’en ressentait pas le besoin, mais en Indonésie ou en Thaïlande c’est différent.

Ce monde est magnifique, c’est pour ça qu’on est parti, pour aller à sa rencontre. Perdre tous ces beaux paysages, ces animaux, serait le plus gros chagrin jamais connu.

Voyager c’est aussi ouvrir les yeux !


Notre vision de la vie a changé



La sortie du samedi après-midi en centre commercial pour dépenser les sous qu’on a gagné la semaine, non merci ! Ne pouvoir partir en vacances que deux semaines par an, et encore si on le peut, non merci !

Boulot, métro, dodo c’est vraiment pas fait pour nous… Le prêt, la maison, les gosses, le CDI…

C’est une spirale d’enchaînements de situation qu’on ne peut pas stopper et qui nous fait rester toute la vie au même endroit. Il fallait qu’on parte avant d’être bloqué. Rester au même endroit toute la vie est une vision paralisante pour nous.

Cette vision de la vie est la nôtre et nous respectons totalement ceux qui ne voient pas les choses comme nous ! Mais c’est notre blog donc on dit ce qu’on veut aha. Sachez que si vous voulez changer de vie, il est toujours possible, le « je ne peux pas » ne compte pas ! Gardez le à l’esprit !

Nos ambitions pour la vie ont changé également , on ne veut pas être riche et avoir une grosse maison, juste suffisamment pour voyager toute la vie, vivre nos rêves, pourquoi pas vivre sur un bateau… Juste être heureux ! Mais ça c’est déjà fait !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s